2018.11.21_Premières pierres_Yokohama (1

Vue de l'accrochage "Face cachée", Rencontres Critiques 73, ESBA-Nîmes, France, 2018

Premières pierres

 

Hydrographie sur débris de béton

Dimensions variables

2018

Liens concernés : 

Cotes de manuscrit : 

#

2018.11.21_Premières pierres_Yokohama (1

Vue de l'exposition Parallèles // Obliques, Arai bldg, Yokohama, Japon, 2018

Photo © M.C. Conilh de Beyssac

En m’inspirant de le voyeage aux pierres (terme désignant, dans la culture asiatique, un voyage pour chercher sa pierre, sa “pierre de collection”) je ramassais en 2018, dans la ville de Yokohama, des débris de béton ou de plâtre qui semblaient être de simples “cailloux”. C’était des fragments tombés des bâtiments et dans lesquels de petites pierres étaient incrustées.
En parallèle, j'ai photographié et collectionné des images de surfaces des roches qui se trouvaient dans les jardins japonais qui regorgent de roches.
Puis, sur une face de chaque béton, j’ai imprimé une de ces images avec la technique hydrographique qui est normalement employée dans le tuning de voiture. Donc, sur la façade, on voit une image de roche, sur l’autre face, le gravier de béton. Pendant l’impression, j’ai dû plonger chaque pièce de béton dans l’eau et j’entendais le crépitement de l’eau...

 

Le titre “Premières pierres” est un terme métaphorique utilisé souvent en Asie, venant de l'expression “poser la première pierre” et utilisé aussi dans le jeu de go. La pierre ici désigne “la base” à partir de laquelle se construit un projet, une idée, voire une culture.

2018.11.21_Premières pierres_Yokohama (1

Plongement dans le processus hydrographique

Vidèo HD – couleur, son – en boucle
2018

https://vimeo.com/309957438